La mission de Perspectives Jeunesse est de soutenir les jeunes vivant des difficultés tant personnelles, familiales, scolaires que sociales afin de favoriser la prévention du décrochage scolaire et social, la réinsertion scolaire et l'insertion socioprofessionnelle. Perspectives Jeunesse, c'est aussi un organisme qui soutient, écoute et informe les parents en tant qu'acteurs essentiels dans la lutte au décrochage scolaire.

Des gestes simples pour contrer les effets de la pandémie sur la persévérance scolaire

Les écoles restent fermées pour nos ados. Pour ceux et celles qui avaient déjà la motivation fragile et un pied dans la porte, le risque de décrocher devient encore plus grand.

 

Depuis plusieurs années, notre équipe d’intervenant(e)s aide des jeunes à persévérer à l’école et dans leur vie sociale, à s’ouvrir à leur potentiel unique, à faire face à leurs peurs, à ne pas décrocher ou à raccrocher.

 

Face à cette période difficile, nous avons choisi de maintenir nos services en place, il a fallu se réinventer pour continuer de les accompagner dans leur apprentissage et les soutenir à distance. Et à l’approche de la pause estivale, il nous importe de rappeler le fondement de notre travail et de celui de nombreux organismes comme le nôtre pour que chaque citoyen puisse favoriser le retour à l’école du plus grand nombre en septembre 2020 : écoutons les jeunes, donnons-leur la parole, aidons-les à trouver la meilleure solution pour eux, au quotidien. 

 

Il faut échanger avec eux, afin de simplement briser cet isolement dans lequel ils ont été contraints à un âge où l’identité se construit beaucoup avec les pairs. Les écouter peut les aider à se comprendre et à croire en leurs capacités. Comme nous tous, ils sont inquiets pour leur avenir et c’est tout à fait normal. Il ne faut pas sous-estimer leurs inquiétudes qui parfois se transforment en détresse beaucoup plus profonde qu’on ne peut l’imaginer.

 

Au cours des dernières semaines, plusieurs adolescents que nous suivons nous ont partagé leurs inquiétudes, leur frustration face à la situation actuelle, et dans certains cas des rechutes dépressives. Ils sont coupés de tout ce qui leur permet de se développer comme personnes — de tout ce qui les définit comme personnes — à un moment de la vie qui est central pour la construction de l’avenir, où les fondations sont fragiles et se bâtissent une réussite à la fois, un mot d’encouragement à la fois.

 

Dans le contexte actuel, la peur, l’isolement, l’incompréhension et l’incapacité à exprimer ce qu’ils traversent peuvent miner leur santé mentale et aggraver certaines situations déjà problématiques, en entravant définitivement leur cheminement scolaire et conséquemment leur pleine réalisation comme adultes. Car des facteurs de décrochage comme la dépression, la vulnérabilité socioéconomique, les difficultés à la maison, les troubles d’apprentissage, la faible estime de soi, le sentiment d’aliénation ou un environnement violent n’ont pas été confinés par la Covid-19.

 

La réussite éducative nous concerne tous, car il en va autant de l’avenir de notre relève que de celui de notre société. La situation sanitaire actuelle est somme toute une occasion de faire des apprentissages. Motiver les jeunes à persévérer leur permet de se réaliser pleinement comme adultes, comme professionnels et à leur tour comme parents. Et les effets néfastes du décrochage scolaire dépassent largement le seul individu, car il est démontré que l’impact sur les coûts socioéconomiques est énorme, que ce soit en termes de pauvreté, d’intégration socioprofessionnelle, de criminalité, de santé mentale et j’en passe.

 

On a tous cette capacité, et la responsabilité collective, de tendre l’oreille. Faire preuve d’écoute est certainement le premier pas pour ouvrir la porte au dialogue, et pour faire sentir à nos ados qu’ils comptent.

 

Dans le contexte actuel, n’oublions pas les représentants de notre avenir collectif, car tous les jeunes ont ce qu’il faut pour se réaliser, et car cette crise est aussi la leur. Et n'oublions pas que, à la rentrée scolaire, les travailleurs de première ligne ce seront les enseignants, les directions d'école et les intervenants en persévérance scolaire qui, avec l'aide des parents et des autres personnes significatives dans la vie de nos jeunes, seront au front afin de s'assurer que la crise sanitaire n'hypothèque pas le futur des plus vulnérables de toute une génération.  

Notre objectif

Notre objectif principal est de favoriser le développement de la motivation scolaire chez les jeunes que nous accompagnons, c’est-à-dire un état dynamique qui a ses origines dans les perceptions qu'un élève a de lui-même et de son environnement et l'incite à choisir une activité, à s'y engager et à persévérer dans son accomplissement afin d'atteindre un but (Viau, R., 1994. La motivation en contexte scolaire. Québec : Les Éditions du Renouveau Pédagogique Inc.).

Nos valeurs d'intervention

Entraide – Respect – Inclusion – Autonomie – Intégrité - Confidentialité

Évaluation de nos programmes

« Les jeunes qui rencontrent les intervenantes en persévérance scolaire (IPS) disent se sentir plus motivés par la suite.  Ils affirment acquérir à leur contact une meilleure estime de soi et une vision du monde et d’eux-mêmes plus positive.  L’absence de jugement et le lien de confiance qui se créent avec l’IPS sont tout spécialement soulignés. Ils estiment que [les IPS sont] en grande partie à l’origine du sentiment d’appartenance à l’école qu’ils ont développée au fil du temps. Aux dires des jeunes, être suivi par un(e) IPS peut influer grandement sur la façon d’affronter le quotidien. Les IPS initient des actions proactives, créatives et novatrices dans la recherche conjointe de solutions, la prise de décision volontaire individuelle et le libre arbitre. L’espace qui leur est laissé pour choisir et décider, tout en recevant des conseils sur ce qu’il pourrait faire, leur donne le sentiment agréable d’être en contrôle de leur vie.  Les interventions de Perspectives Jeunesse les aident ainsi à apprendre à se connaître et mieux se définir.  Les IPS aident les jeunes à normaliser ce qu'ils vivent et participent à rassurer leurs proches sur ce qu'ils traversent. ».

 

Pour consulter le rapport d'évaluation effectué par le Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l'Île-de-Montréal

Notre impact en bref

En 2017-2018, nous avons effectué 165 accompagnements individuels et 124 interventions ponctuelles. 

 

Le Plan C volet suivi individuel 

programme de soutien aux raccrocheurs  

(anciennement connu sous le nom de

Drop-In) : 44 jeunes

       

47% des jeunes sont de retour aux études.  

29% ont intégré le Plan C - volet suivi individuel. 

6% en maintien aux études.

12% ont intégré le marché de l'emploi.

  

Nous sommes fiers de vous !

Le projet Option en prévention du décrochage scolaire : 121 jeunes

129 références  et accompagnement vers des services spécialisés.

114 interventions ponctuelles.

42 accompagnements. 

97,5% des participants ont terminé l'année scolaire.

Partenaires principaux

Perspectives_Jeunesse_Lutte_Décrochage_S

Notre mission

RGB_PortMTL.jpg
  • https://plus.google.com/117167403531
  • Twitter Square
  • facebook-square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now