Planification stratégique 2017-2021

Cliquez ici Pour consulter

 Le cadre théorique et stratégique

de notre intervention

 

Chacune de nos actions s’appuient sur l'amélioration des sources de la motivation scolaire (Lacroix et Potvin, 2009), soit la perception générale de soi et la perception spécifique de soi*. De plus, nous souhaitons permettre aux jeunes d'amorcer une auto-évaluation et une réflexion face à leur pouvoir d'agir sur les indicateurs de la motivation scolaire, soit le choix de s'engager, la persévérance et l'engagement. Pour ce faire, nous élaborons et déployons des moyens visant l’atteinte d’objectifs spécifiques à chacun des milieux où nous intervenons, mais surtout adaptés aux besoins individuels de chacun des jeunes que nous accompagnons. Ces plans d’intervention sont développés à partir de 4 orientations stratégiques :

 

1- Accompagner les jeunes dans le développement de la compréhension qu’ils ont de leurs environnements scolaire et social;

2- Accompagner les jeunes dans l’évaluation et le développement de leurs capacités afin de leur permettre d’entreprendre et d’atteindre leurs objectifs avec succès;

3- Accompagner les jeunes dans la réussite de leurs activités scolaires;

4- Mobiliser les parents dans la réussite scolaire de leurs enfants.

 

* La perception générale de soi est «la motivation de l'élève est en fonction de la compréhension qu'il a de lui-même et de son environnement, de même que des conclusions qu'il en tire» et la perception spécifique de soi signifie que «pour être motivé à accomplir une tâche, l'élève doit croire qu'il utilise une ou des stratégies qui lui permettront d'influencer son déroulement et d'atteindre des objectifs».

Notre territoire d’intervention

 

Selon les données contenues dans la publication Le décrochage scolaire chez les jeunes du secondaire du réseau public à Montréal de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, le taux de sortie sans diplôme ni qualification du secondaire était en 2012 de 33,4% sur le territoire desservi par le Centre de santé et services sociaux (CSSS) Lucille-Teasdale et 28,1% pour le territoire desservi par le CSSS Cœur-de-l’Ile, et ce, comparativement à 25% pour l’ensemble de l’ile de Montréal. Les territoires de ces anciens CSSS représentent bien le champ d’action actuel de Perspectives Jeunesse. Cependant, nous accueillons au Drop-In tout jeune qui en fait la demande.

Selon l’indice de défavorisation 2014-2015 du Ministère de l’Éducation, du l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MEERS), les quatre écoles dans lesquelles le projet Option de Perspectives jeunesse est présent en 2015-2016 sont considérées comme des écoles très défavorisées, et ce, tant au niveau de l’indice du seuil faible revenu que de l’indice du milieu socio-économique.

  • https://plus.google.com/117167403531
  • Twitter Square
  • facebook-square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now