Perspectives jeunesse, c’est nécessaire

Perspectives Jeunesse est un véritable agent de liaison qui offre des programmes structurants
en favorisant la connaissance et l’utilisation des services de la communauté.

Notre mission

La mission de Perspectives Jeunesse est de soutenir les jeunes vivant des difficultés tant personnelles, familiales, scolaires que sociales afin de favoriser la prévention du décrochage scolaire et social, la réinsertion scolaire et l’insertion socioprofessionnelle. Perspectives Jeunesse, c’est aussi un organisme qui soutient, écoute et informe les parents en tant qu’acteurs essentiels dans la lutte au décrochage scolaire.

Nos valeurs

Intégrité

Être intègre signifie faire preuve de transparence, d’authenticité et d’humilité dans toutes les sphères de notre travail. Cela se traduit par une bonne compréhension de notre mandat et des limites de celui-ci. Être intègre nécessite parfois de remettre en question notre analyse de la situation vécue par les jeunes et nos interventions. Être intègre, c’est aussi connaître, respecter et nommer ses limites personnelles.

Entraide

L’entraide implique de prendre le temps de consulter les jeunes sur leurs besoins et leurs objectifs afin de travailler vers l’atteinte d’un but commun. Le rôle d’agent de liaison des intervenant.es et enseignant.es de Perspectives Jeunesse permet de travailler conjointement dans l’intérêt des jeunes avec toutes les personnes pouvant répondre à leurs besoins. L’entraide se traduit également par le partage des savoirs, la confiance, le soutien et l’écoute entre collègues : employé.es, membre du conseil d’administration, bénévoles et partenaires.

Inclusion

L’inclusion c’est accueillir, considérer et valoriser une personne tel qu’elle est et qu’elle souhaite devenir, et ce, sans jugement, sans discrimination ni étiquette. Cela se traduit notamment par l’inclusion des jeunes dans les démarches mises en place pour répondre à leurs besoins, mais aussi par l’inclusion des employé.es, des membres du conseil d’administration et des bénévoles dans le développement de l’organisme.

Autonomie

Un élément central de notre travail auprès des jeunes est de les outiller afin qu’ils et qu’elles développent leur autonomie et leur pouvoir d’agir. Les employé.es de Perspectives Jeunesse sont encouragé.es à faire preuve d’autonomie dans le cadre de leur mandat pour mettre en place les actions appropriées pouvant répondre aux besoins des jeunes. Nous sommes convaincus que l’autonomie favorise la créativité, la proactivité et le bien-être des employé.es de Perspectives Jeunesse.

Confidentialité

Chacun et chacune a droit à la confidentialité de ses informations personnelles : les jeunes, les parents, les membres des équipes d’intervention et de gestion, les membres du conseil d’administration, les bénévoles, les partenaires, etc. Les intervenant.es et enseignant.es de Perspectives Jeunesse respectent le droit à la confidentialité des jeunes, sauf dans les cas prévus par la loi. À ce moment, le ou la jeune est informé de la nécessité de divulguer l’information reçue. Nous favorisons l’implication des jeunes dans les démarches de divulgation afin de favoriser le développement de leur pouvoir d’agir.

Respect

Sous-jacent à chacune des valeurs précédentes, le respect se traduit par une attitude d’ouverture, de non-jugement, de bienveillance et de collaboration, touchant toutes les relations de travail. Dans leurs interventions, les employé.es respectent le rythme des jeunes ainsi que leurs besoins et objectifs afin d’assurer leur engagement dans l’accompagnement offert.

Notre cause

La réussite éducative nous concerne tous et toutes, car il en va autant de l’avenir de notre relève, que de celui de notre société. Pour avoir la chance de compléter leur parcours académique et de se réaliser comme adulte, nos jeunes doivent apprendre à se connaître, comprendre le monde qui les entoure et se sentir en contrôle de leur vie.

Saviez-vous que…
  • Les non-diplômé.e.s ont une espérance de vie
    et un salaire moyen inférieur aux diplômés ?
  • 63% de la population carcérale ne possède pas de diplôme ?
  • Le taux de chômage chez les décrocheurs et les décrocheuses est deux fois plus élevé ?
  • Chaque cohorte de décrocheurs et de décrocheuses représente pour le gouvernement un manque à gagner de 1,9 milliard $ en valeur actualisée ?

(Groupe d’action sur la persévérance et la réussite scolaires au Québec, 2009).

Soutenir la persévérance scolaire des jeunes, c’est d’abord mettre en place des facteurs de protection face à différentes problématiques comme la pauvreté, l’exclusion sociale, la criminalité, la toxicomanie ainsi que les troubles de santé physique et mentale. C’est aussi contribuer à diminuer les coûts sociaux et économiques du décrochage scolaire.

Notre objectif général

Favoriser le développement de la motivation scolaire chez les jeunes que nous accompagnons, c’est-à-dire un état dynamique qui a ses origines dans les perceptions qu’un élève a de lui-même et de son environnement et l’incite à choisir une activité, à s’y engager et à persévérer dans son accomplissement afin d’atteindre un but (Viau, R., 1994).

Les causes du décrochage scolaire

Qu’est-ce qui peut pousser un.e adolescent.e à abandonner l’école? Les causes peuvent être multiples et parfois difficiles à identifier avec certitudes.

Parmi les différents facteurs influençant leur décrochage, notons les conditions :
  • personnelles et sociologiques: personnalité (faible estime de soi, moins de sentiment de contrôle, etc.), expérience scolaire, problèmes de santé ou d’ordre juridique, différences culturelles, langue maternelle différente;
  • interpersonnelles: rejet de la part des autres jeunes, isolement social, conflits avec les adultes de l’école;
  • socioéconomiques : faible revenu familial, scolarité de la mère;
  • familiales : divorce des parents, manque de valorisation de l’école par les parents;
  • institutionnelles : climat scolaire et soutien des adultes de l’école (Janosz, 2000 ; MELS 2004, 2005, 2007 ; Lapointe et al., 2008).

Le décrochage scolaire

Un coût social

Plusieurs études réalisées indiquent que les décrocheurs et les décrocheuses ont plus de difficultés dans leur intégration socioprofessionnelle, sont plus isolé.e.s socialement, pourraient éprouver davantage de problèmes de santé physique et mentale, sont plus susceptibles de développer des attitudes et des comportements sexuels précoces et à risque, courent plus de risques d’être associé.e.s à la criminalité juvénile et adulte et de voir leurs enfants décrocher de l’école quand ils et elles seront parents (Janosz, 2000;  Archambault, 2006).

Un coût économique

Le décrochage scolaire est l’affaire de tous et toutes : avec plus de 12 000 décrocheurs et décrocheuses chaque année au Québec (MEES, 2013), l’état aura un manque à gagner de plus de 1,9 milliard de dollars au terme de la vie de ces personnes (Groupe d’action sur la persévérance et la réussite scolaires, 2009). Chômage, aide sociale, pertes de travailleurs et de travailleuses qualifié.e.s… Les répercussions économiques du décrochage scolaire sont nombreuses et touchent l’ensemble de notre société.

Notre histoire

Perspectives Jeunesse poursuit les projets mis sur pied dans les années 1990 par le secteur Ados du Centre communautaire Rosemont l’Entre-gens aujourd’hui connu sous le nom de Centre communautaire Petite-Côte.

Plus précisément, le programme Plan C-volet d’accompagnement individuel y a été créé en 1994. Ce programme portait le nom de Drop-In jusqu’en 2018. Les bases de ce programme sont encore les mêmes comme en témoigne le Rapport d’évaluation des pratiques du Drop-In réalisé en 2005-2006 par Annie Renouf, alors doctorante en psychologie à l’Université de Montréal : « (…) Le Drop-In, [est] une ressource communautaire de prévention de l’abandon scolaire et de soutien aux décrocheurs âgés de 15 à 18 ans. Mis sur pied en 1994, le Drop-In (…) reçoit les jeunes sur la base de rencontres individuelles pour faire le point sur leur situation et entreprendre une démarche d’insertion en emploi ou de retour à l’école. ».

En 2006, le programme Option en persévérance scolaire est créé et implanté à l’école Père-Marquette. De plus, afin de pouvoir bénéficier d’un soutien à la mission et favoriser le développement de son autonomie financière, des employé.e.s ont pris l’initiative de créer ce que l’on connait aujourd’hui sous le nom de Perspectives Jeunesse.

En 2008, Perspectives Jeunesse reçoit son numéro d’organisme de bienfaisance enregistré et en 2009 il est accrédité par le Ministère de l’Éducation dans le cadre du Programme d’action communautaire sur le terrain de l’éducation (PACTE).

De 2006 à 2016, Perspectives Jeunesse a implanté et déployé son programme Option au sein de trois écoles secondaires affiliées au Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) avec lesquelles le partenariat se poursuit encore aujourd’hui. Depuis septembre 2017, le programme Option a été implanté dans sept autres établissements scolaires affiliés au CSSDM portant à dix le nombre d’écoles partenaires.

Le suivi effectué auprès des jeunes qui ont participé au Plan C – volet d’accompagnement individuel de 2013 à 2015 nous a permis de constater que le taux moyen de persévérance en un an après la réintégration des jeunes dans le système scolaire public était de 60%. Nous avons donc choisi de mettre sur pied un volet scolaire qui intègre l’expertise en suivi psychosocial développé par Perspectives Jeunesse et la formation académique pour diminuer les risques de deuxième décrochage. Le Plan C – volet scolaire a été créé et implanté à l’automne 2017.

Perspectives Jeunesse accompagne individuellement plus de 200 jeunes chaque année grâce à son équipe composée de 17 employé.e.s dont onze intervenant.e.s en persévérance scolaire (IPS), une intervenante en prévention de l’anxiété (IPA) et une enseignante-intervenante (EI).

Notre équipe

L’équipe de la permanence est composée de professionnel.le.s talentueux et talentueuses, dévoué.e.s, disponibles et intègres. Ses membres collaborent de façon harmonieuse et dans un esprit d’ouverture et de concertation, afin d’apporter un soutien éclairé et constant aux jeunes qui font appel aux services de Perspectives Jeunesse.

L’équipe de gestion


Louis-Philippe Sarrazin
Directeur général
514 303-0599

Ève Montpetit
Directrice des programmes
514 303-0599

Marie Custeau
Directrice du développement philanthropique
514 882-8230

Pascale Dumouchel
Coordonnatrice – Programme Option
514 570-4674

Mathilde Cosson
Coordonnatrice – Programme Plan C
438 497-1815

Catherine Sarrazin-Brennan
Adjointe de gestion
514 303-0599

John Lens Thoodly Pierre
Responsable à la gestion administrative
514 303-0599

L’équipe d’intervention


Programme Plan C

Yann Héroux-Mailhot (IPS)
Plan C – Volet d’accompagnement individuel

Bureaux de Perspectives Jeunesse

438 275-4173

Amayas Kaci (EI)
Plan C – Volet scolaire

Bureaux de Perspectives Jeunesse
514 303-0599

Poste à combler
Plan C – Volet d’accompagnement individuel

Bureaux de Rivière-des-Prairies
438 493-9648

Noémie Lebuis-Joseph (EI)
Plan C – Volet scolaire

Bureaux de Rivière-des-Prairies
438 380-3380

Étienne Bordeleau (IPS)

Plan C – Volet d’accompagnement individuel

Bureaux de Tétreaultville

438 522-8725

Ida Zhang (EI)
Plan C – Volet scolaire

Bureaux de Tétreaultville
438 377-4707

Titres

IPS – Intervenant.e en persévérance scolaire

IPA – Intervenant.e en prévention de l’anxiété

EI – Enseignant.e-intervenant.e

Programme Option

Sébastien Knapp-Proulx (IPS)
École Louise-Trichet
514 596-5035, poste 7397

Roxanne Aubry (IPS)
École Père-Marquette
514 596-4128, poste 7911

Léa Héroux-Mailhot (IPA)
École Père-Marquette
514 596-4128, poste 7929

Nathalie Morales (IPS)
École Lucien-Pagé
514 596-5400, poste 5421

Évodie Derlie Michel (IPS)
École Marie-Anne
514 596-5460, poste 5468

Aïssatou Bah (IPS)
École Georges-Vanier
514 596-4160, poste 4116

Audrey Veillette (IPS)
École Amos
438 405-3847

a

Andréanne Degagné (IPS)
École Chomedey-De-Maisonneuve
514 596-4844 poste 4833

Vincent Martin (IPS)
École Sophie-Barat
514 596-5535, poste 6617 (principal)
514 596-5538, poste 6469

Virginie Simonpoli (IPS)
École Louis-Riel
514 596-4134, poste 7706

Daniella Efraimov (IPS)
École Édouard-Montpetit
514 596-4140, poste 1317

Virginie Landry-Coutu (IPS)
École Marguerite-De Lajemmerais
514 596-5100, poste 7642

Camille Boulanger (IPS)
École Joseph-François-Perrault
514-596-4620 poste 1972

Intervenant volant

Poste à combler

Conseil d’administration

Perspectives Jeunesse a le privilège d’être gouverné par un C.A fort, dynamique et hautement professionnel. Celui-ci est constitué de membres dévoué.e.s et outillé.e.s de compétences professionnelles variées et complémentaires qui sont mises activement à profit de l’avancement de notre organisme.

Andrew Panunto
Président
Chef des finances, Laboratoires Nucléaires Canadiens

Marie-Pierre Poirier-Grenier
Vice-présidente

Experte en communications d’entreprises

Marie-Ève Bouthillier
Trésorière
Directrice provinciale, finances et administration, Leucan

Éric Simard
Secrétaire
Directeur exécutif
KPMG

Maude Gilbert-Vanasse
Administratrice
Gestionnaire des projets internationaux,
Médecins du monde, Canada

Amélie Desautels
Administratrice
Directrice solutions d’affaires et développement applicatif
Télé-Québec

Sara Bergevin
Administratrice
Directrice adjointe des affaires juridiques/Secrétaire corporative
Société du Palais des congrès de Montréal

Marianne Meunier
Administratrice
Vice-présidente, cheffe des ressources humaines
Nortera

Marie-Ève Boisvert
Administratrice
Vice-présidente Communications
Behaviour Interactive

Audrey Veillette
Administratrice employée
Intervenante en persévérance scolaire Perspectives Jeunesse

Louis-Philippe Sarrazin
Directeur général
Perspectives Jeunesse

Comités aviseurs


  • Comité Communications
  • Comité Financement
  • Comité Gouvernance
  • Comité des Programmes
  • Comité Ressources Humaines